Premières images de la chute de l’homme

Un dessinateur espagnol a eu l’audace et le courage de transformer en roman graphique ce chef-d’œuvre de la littérature universelle qu’est Le Paradis perdu de John Milton. Le résultat est aussi onirique qu’impressionnant.

Aveugle, mourant, presque seul et sans le sou. Voilà comment John Milton, l’un des géants de la poésie anglaise du XVIIe siècle, rédigea l’une des épopées les plus ambitieuses et les plus spirituelles jamais composées sur la chute de l’homme et son expulsion du Paradis, sur la désobéissance et la nostalgie du bonheur à jamais perdu. Paru à Londres en 1667 et traduit en français par Chateaubriand, Le Paradis perdu compte pas moins de 10 565 vers sur ce qui constitue sans doute l’épisode le plus célèbre de la Bible. Ecrit à la fin de la première Révolution anglaise, peu de temps après la décapitation de Charles Ier et les guerres civiles qui ont déchiré l’Angleterre, le Paradis perdu reflète la vision miltonienne d’un monde érodé, au-dessus duquel plane une flamboyante épée, la vision aussi d’un certain avenir pour la dignité humaine, enfin placée sous le signe de la liberté individuelle. Une œuvre monumentale, un chef-d’œuvre de la littérature universelle, que le dessinateur espagnol Pablo Auladell s’est risqué à adapter en images, dans une « é...
LE LIVRE
LE LIVRE

Le Paradis perdu de Pablo Auladell, Actes Sud - L'an 2, 2015

SUR LE MÊME THÈME

Extrait - BD Femme géante cherche vie à sa mesure
Extrait - BD Dessiner le diable pour le congédier
Extrait - BD Fragments d’un poète amoureux

Aussi dans
ce numéro de Books