Romance déçue au Pakistan

La « chick lit », cette littérature à l’eau de rose mettant en scène de jeunes trentenaires à la recherche du grand amour et de la réussite professionnelle, peut-elle porter une critique sociale appuyée ? Cela semble être l’intention de Moni Mohsin, romancière pakistanaise à succès, dont le dernier roman, The Impeccable Integrity of Ruby R., écrit en anglais, aborde le sujet de la place des femmes dans la vie politique de son pays. Tout en respectant les codes du genre (histoire d’amour extraconjugale sur le lieu de travail, personnages féminins frivoles à première vue, ton léger et rythme enlevé), l’auteure met au jour la rigidité des normes sociales, l’hypocrisie des discours populistes mais également la capacité de résistance des femmes. Devenue la maîtresse de Saif, chef de file d’un nouveau parti politique antiélite, Ruby s’engage dans sa campagne, convaincue que le charisme d’un seul homme peut venir à bout d’un système corrompu. Mais, « comme dans tout parti politique, sexisme, logiques de classe et opportunisme ont cours au sein du parti Integrity », pointe Amna Chaudhry dans le magazine anglophone ...

LE LIVRE
LE LIVRE

L’intégrité irréprochable de Ruby R. de Moni Mohsin, Penguin Viking, 2020

SUR LE MÊME THÈME

Périscope La décadence du sperme
Périscope Katowice, capitale de l’e-sport
Périscope Marre de l’authenticité

Aussi dans
ce numéro de Books