Une ambition dopée au café

Comment un jeune Américain d’origine yéménite a relancé une culture séculaire dans le pays de ses ancêtres.

Mokhtar Alkhan­shali, un jeune gardien d’immeuble de San Francisco de parents yéménites, se met en tête de devenir importateur de café. Dans Le Moine de Moka, le romancier Dave Eggers retrace son épopée bien réelle. Comme beaucoup d’immigrés de la deuxième génération, Mokhtar Alkhanshali occupe un emploi peu gratifiant et mal rémunéré. « Ambassadeur de hall » dans un immeuble de standing peuplé de nouveaux riches, Mokhtar se demande comment il pourra trouver l’argent nécessaire pour entreprendre des études de droit. En attendant, entre deux portes ­vitrées rutilantes, il s’efforce de lire Le Capital sans y parvenir. La vie du jeune homme prend un nouveau tour lorsqu’il ­apprend que la culture du café est née au Yémen. Autrefois réputé, le café yéménite a perdu de son prestige ; le pays n’en produit plus. ­Mokhtar entre­prend de lui rendre ses lettres de noblesse dans un élan où se mêle la fierté des origines, le désir de revanche sociale et l’ambition personnelle. En fait, « ce livre ne traite pas vraiment du café : ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Le Moine de Moka de Dave Eggers, Gallimard, 2019

SUR LE MÊME THÈME

En librairie Jeunesse dorée japonaise
En librairie Pour un politiquement incorrect de gauche
En librairie Chronique d’un fiasco

Aussi dans
ce numéro de Books