1913, saison 2

Le journaliste Florian Illies poursuit son enquête sur l’année précédant le début de la Première Guerre mondiale.

Ce fut l’essai le plus vendu en Allemagne en 2012 : 650 000 exemplaires écoulés, des traductions dans 28 langues… 1913. Chronique d’un monde disparu (Piranha, 2014) se voulait le feuilleton d’une année qui, contrairement à la suivante, n’avait pas fait date. Le journaliste Florian Illies y réinventait une façon de rendre compte de l’histoire par le ­petit bout de la lorgnette et sur le ton de la conversation, loin des grandes considérations globalisantes, à travers des détails, des aperçus surprenants concernant une myriade de grandes figures de l’époque. Le voilà qui récidive sur la même année. Dans un entretien au quotidien Schaumburger Nachrichten, Illies compare sa démarche à celle d’un auteur de romans policiers : « Même décor, même commissaire mais nouvelle enquête. » Et d’assurer que, dans ce deuxième opus, « tout est nouveau : l’eau chaude, la tasse et même le thé. » De fait, les critiques ont été plutôt conquis : « On s’émerveille, en le lisant, de toute cette matière qui lui restait », note Michael Gotthelf dans le quotidien zurichois Neue ...
LE LIVRE
LE LIVRE

1913. Was ich unbedingt noch erzählen wollte de Florian Illies, S. Fischer Verlag, 2018

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers De la tendresse dans un monde de brutes
Bestsellers Un virus nommé bêtise
Bestsellers Dans les coulisses de la révolution russe

Aussi dans
ce numéro de Books