« Éolien: une belle illusion », un numéro spécial de Books à ne pas manquer ! Découvrez son sommaire.

En direct de la start-up

Les tables de ping-pong, les distributeurs de boissons énergisantes et les salles de massage mises à disposition du personnel, les salariés en sweats à capuche au logo de leur entreprise, le sentiment d’œuvrer au bien de l’humanité alors que l’on fait commerce de données personnelles… Tous les clichés sur la Silicon Valley sont dans Uncanny Valley, le récit que fait Anna Wiener des cinq années qu’elle vient de passer dans des jeunes pousses technologiques de la région de San Francisco.

C’est « le voyage d’une naïve désabusée au cœur du capital-risque », résume Julia Carrie Wong dans le quotidien britannique The Guardian. À 25 ans, alors qu’elle jongle à New York entre un travail d’assistante d’édition sous-payé et des piges dans la presse, la jeune femme se dit qu’elle ferait mieux de travailler dans une start-up, « où les gens de son âge peuvent contribuer à bâtir l’avenir au lieu d’aller chercher des cafés aux représentants de l’ancien monde. »

Une espionne au pays des start-up

Direction la Silicon Valley, où elle va travailler dans trois entreprises successives, toujours au service clients, des postes peu valorisés dans une culture très masculine qui prise avant tout les compétences informatiques. « Wiener fait une bonne espionne dans l’univers de la technologie, remarque la critique Laura Miller dans Slate, même si elle ne fait pas vraiment de révélations. L’esprit Silicon Valley a déjà été abondamment exposé : le libertarianisme borné, la foi naïve dans la méritocratie, les locaux aménagés en espaces de loisirs, le culte du patron vingtenaire ». Mais Wiener « possède un sens aigu de l’observation, et ce don qu’ont les romanciers pour choisir des détails éloquents et les rassembler dans des phrases bien tournées », ajoute Miller.

La vraie force d’Uncanny Valley « vient de son étude minutieuse des causes et des effets complexes qui produisent cette nouvelle inquiétante étrangeté à tous les niveaux, de l’individu au pays tout entier  », estime la journaliste Lauren Oyler dans The New York Times.

LE LIVRE
LE LIVRE

Uncanny Valley. A Memoir de Anna Wiener, MCD, 2020

SUR LE MÊME THÈME

Périscope Le pays où l'argent tombe du ciel
Périscope Punir et exécuter
Périscope Éloge de l’oisiveté

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.