Faut-il restituer l’art africain ?


Plus de 1 000 plaques de laiton en relief comme celle-ci, représentant un guerrier et datant probablement du XVIIe siècle, ont été ôtées des piliers du palais de Benin City (Nigeria) par les Britanniques. © Heritage Image Partnership Ltd / Alamy

Fidèle à sa devise (« Du bon usage de l’esprit critique »), Books présente dans ce dossier la quasi-totalité des arguments avancés sur la question ô combien délicate de la restitution à leur pays d’origine des œuvres d’art pillées ou acquises par les puissances coloniales. Au fil de votre lecture, vous trouverez de quoi alimenter une autre devise, chère au dessinateur Sempé : « Rien n’est simple. » Le premier article raconte le pillage en 1897 des « bronzes du Bénin », dans l’actuel Nigeria, par les troupes britanniques. Il est signé d’un écrivain nigérian qui, surprise, ne se dit guère favorable à leur restitution. Après avoir donné à lire le très beau texte rédigé en 1978 par l’ancien directeur général de l’Unesco, le Sénégalais Amadou-Mahtar M’Bow, nous passons à l’examen du rapport qui a servi de base à Emmanuel Macron pour amorcer la restitution d’œuvres au Bénin, ex-colonie française du Dahomey. Des signes de rétropédalage se font jour, cependant, et l’article en page 30 montre comment un mouvement de grand enthousiasme en faveur de la restitution, entre les années 1960 et les années 1980, a été stoppé net par une savante coalition de conservateurs de musées européens. Et, à vrai dire, l’état de délabrement de nombreux musées africains laisse songeur, explique un spécialiste de la conservation. Le dossier s’achève par un reportage réalisé au Nigeria par un journaliste canadien ; il soulève des questions dérangeantes. Nous abordons aussi des sujets connexes, comme le pillage de chefs-d’œuvre italiens par Bonaparte, la revendication par le Mexique de la coiffe de Moctezuma ou encore le rapt de l’or des Scythes par l’armée russe en Ukraine. — Books

Dans ce dossier :

ARTICLE ISSU DU N°123

SUR LE MÊME THÈME

Dossier : Faut-il restituer l'art africain ? Le symbole de la discorde : les bronzes du Bénin
Dossier : Faut-il restituer l'art africain ? L’Afrique au cœur d’un débat houleux
Dossier : Faut-il restituer l'art africain ? Gaël de Guichen : « La plupart des objets importants ont simplement disparu »

Aussi dans
ce numéro de Books