La guerre n’est pas un jeu en ligne

La guerre n’est pas un jeu en ligne

Une trentaine de jeunes militaires danois déployés en Afghanistan vont connaître l’horreur.

Publié dans le magazine Books, novembre / décembre 2017.
Ils s’appellent Viktor, Jakob, Michael, Andreas, Lasse, Nikolaj, Daniel… Il y a aussi Hannah, la seule femme du groupe, grande et élancée. Ils forment la 3e section du régiment danois des forces de l’Otan en Afghanistan. Leur première permission est dans quatre mois ; dans six, ils seront de retour dans leur Danemark natal, le pays du hygge – cet ensemble de petits bonheurs quotidiens qui place ses habitants parmi les plus heureux de la planète. La guerre, qui n’a jamais vraiment cessé sous ces latitudes, n’est pour eux qu’un épisode, une parenthèse dans leur vie d’enfants d’Internet, nourris aux jeux vidéo et aux jus multivitaminés. « Au Danemark, ils ont peaufiné leur bronzage tout l’été, et le soleil de la province de Helmand, d’une blancheur douloureuse, ne les gêne pas », écrit l’auteur. À part cela, ces gamins ne connaissent rien à l’Afghanistan, encore moins aux talibans qu’ils sont censés combattre. Ils les appellent « les enturbannés ». Ou encore « les tali-­bobs ». Ce qui n’empêche pas Hannah et ses camarades d’être persuadés qu’ils mènent une « bonne guerre ». Originaires d’un des pays les plus développés du monde, ils sont pétris de bonne volonté. « Vous êtes ici parce que vous l’avez choisi, personne ne vous a forcés. Ne l’oubliez ­jamais, vous êtes venus librement. Mais souvenez-vous aussi qu’un jour ce choix vous sera compté comme une gloire ou comme une infamie », les avertit néanmoins leur ­commandant. Car les choses ne se passent pas du tout…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire

NOUVEAU ! Découvrez le Books du jour !
Chaque matin, un nouveau livre chroniqué dans votre boîte email.