Le suicide d’Israël

Pour comprendre ce qui se passe en Israël, rien ne vaut de lire l’enquête sur l’évolution des pratiques religieuses publiée par l’Israel Democracy Institute. Non seulement les orthodoxes et les ultra-orthodoxes ont le vent en poupe, mais c’en est fini de la « majorité laïque » et même de la vieille idée que cet État est un « melting pot » multiculturel. 67 % de la population pense que les Juifs sont le peuple élu et 65 % que la Torah a été reçue de Dieu. Si une contradiction se fait jour entre la halakha et les principes démocratiques, seule une minorité répond que préférence doit être donnée aux seconds. Cette évolution fait le jeu de la droite nationaliste dure, qui domine à la Knesset. Et elle ne semble guère gêner le puissant lobby juif américain, qui a entravé les timides tentatives de l’administration Obama de faire entendre raison à Netanyahou sur la question des colonies et, plus généralement, sur la nécessité d’avancer vers une solution à deux États. Elle inquiète beaucoup, en revanche, nombre d’intellectuels israéliens, dont nous nous faisons ici l’écho. ...

SUR LE MÊME THÈME

Dossier La nouvelle guerre froide
Dossier La nouvelle Inquisition
Dossier Quel avenir pour le cinéma ?

Aussi dans
ce numéro de Books