Soutenez la presse indépendante ! Abonnez-vous à Books, à partir de 8€/mois.

Comment gouverner les Coréens

Publication de l’ouvrage majeur d’un géant des lettres coréennes.

« La Corée est souvent considérée comme le plus confucéen des pays d’Extrême-Orient », rappelle Anders Karlsson dans le Times Literary Supplement à l’occasion de la première traduction en anglais d’une rareté : le Mongmin simsô. Ce « manuel pour tous les administrateurs » est le plus célèbre de ces nombreux traités écrits sous la dynastie Joseon, qui régna de 1398 à 1910 et tenta de faire de la péninsule un État confucéen idéal. Son auteur, Chông Yagyong, fut l’un des proches conseillers du roi Chôngjo. À la mort de ce dernier, en 1800, ses liens avec l’Église catholique (interdite alors en Corée) le firent disgracier. Le Mongmin simsô fut rédigé en exil. « Le livre traite de tous les aspects du gouvernement : l’administration personnelle, les impôts, les rites et les cérémonies, les affaires militaires, la justice, les travaux publics et la lutte contre la famine. Les grands thèmes récurrents du texte sont l’intégrité morale, la frugalité, les études et l’amour du peuple », explique Anders Karlsson, qui ajoute que l’ouvrage offre une immersion unique dans la société coréenne rurale de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe.

LE LIVRE
LE LIVRE

Instructions pour gouverner le peuple de Comment gouverner les Coréens, University of California Press

SUR LE MÊME THÈME

Jadis & naguère Jules César prix Nobel
Jadis & naguère Vingt-neuf variétés de figuier
Jadis & naguère Gonzo jusqu’au bout

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.