Il était une fois l’écriture

Il était une fois l’écriture

Publié dans le magazine Books, mai 2013.
Philip Hensher est un nostalgique assumé. Son livre The Missing Ink – qui rassemble une trentaine d’essais vifs, entre le savant et l’anecdotique – se présente comme une déclaration d’amour à un art en voie de disparition : l’écriture manuscrite. De l’histoire des stylos à celle des méthodes d’apprentissage, en passant par des réflexions sur la graphologie ou l’usage des scènes d’écriture dans les romans de Dickens, l’écrivain anglais semble avoir collecté tout ce qui, de près ou de loin, touche à son sujet. Avec « un dilettantisme élégant » (le Telegraph), Hensher entremêle ces éléments à ses propres souvenirs d’« écrivant », depuis ses premières boucles d’écolier jusqu’à ce jour funeste de 2008 où…
Pour lire la suite de cet article, JE M'ABONNE, et j'accède à l'intégralité des archives de Books.
Déjà abonné(e) ? Je me connecte.
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire