La malice du suaire

La malice du suaire

Et si la résurrection du Christ était une illusion d’optique ?

Publié dans le magazine Books, mai 2013.
Thomas de Wesselow ne doute pas de l’authenticité du fameux suaire de Turin, ce drap de lin censé avoir servi de linceul au Christ, et qui n’en finit pas de susciter perplexité et controverses chez les croyants comme chez les savants (voir Books, n° 25, p. 45). Dans l’ouvrage qui paraît ces jours-ci en français, il propose une théorie qui, outre-Manche, est venue ajouter la polémique à la controverse. Selon cet historien de l’art, le suaire serait en effet à l’origine de l’une des méprises les plus lourdes de conséquences de tous les temps :…
Pour lire la suite de cet article, JE M'ABONNE, et j'accède à l'intégralité des archives de Books.
Déjà abonné(e) ? Je me connecte.
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire