L’art arabe de la cartographie

Comme tant d’autres disciplines du savoir, la géographie a été inventée par les Grecs, redécouverte par l’Occident à la Renaissance, mais avait fait entre-temps d’immenses progrès grâce aux Arabes. C’est à cette étape intermédiaire, passablement négligée, que s’intéresse l’historien d’origine turc Fuat Sezgin dans sa présentation d’écrits de géographes arabes.

Comme tant d’autres disciplines du savoir, la géographie a été inventée par les Grecs, redécouverte par l’Occident à la Renaissance, mais avait fait entre-temps d’immenses progrès grâce aux Arabes. C’est à cette étape intermédiaire, passablement négligée, que s’intéresse l’historien d’origine turc Fuat Sezgin dans sa présentation d’écrits de géographes arabes. « Il révolutionne notre vision de l’histoire de la géographie », juge A. M. Celal Sengor dans la revue Nature. « Les musulmans ont enrichi les données récoltées par Ptolémée. Ils se sont engagés dans des travaux de géodésie dès le IXe siècle en remesurant la longueur d’un degré de méridien dans les plaines de Mossoul et de Damas. Les nombreuses cartes ainsi produites finirent par atteindre l’Europe. Cela commença, au XIIIe siècle, par des portulans – ancêtres de nos cartes nautiques – qui indiquaient les côtes et les ports. Ils ont eu une influence sur la cartographie européenne de l’Asie, de l’Afrique et de l’océan Indien, jusqu’au XIXe siè...
LE LIVRE
LE LIVRE

Histoire des écrits arabes, vol. XV, J. W. Goethe-Universität

SUR LE MÊME THÈME

Jadis & naguère Et c’est ainsi qu’Alexandra rhabilla Bouddha
Jadis & naguère Louis-Sébastien Mercier, prophète maudit
Jadis & naguère Splendeurs et misères du grand âge

Aussi dans
ce numéro de Books