L’esprit critique ne prend pas de vacances ! Abonnez-vous à Books !

Le « sel » des bananes plantains

Sauvegarder cet article

En Amazonie, les Indiens Yanomanis sont célèbres pour pratiquer une forme particulière d’anthropophagie. Dans son essai de 1987 intitulé Gracia y justicia en los manjares (« Grâce et justice dans les mets »), la philosophe uruguayenne María del Carmen Soler Ponce raconte comment ils mangent leurs propres morts, après les avoirs brûlés avec leur vêtement et leur arc. Ils utilisent ensuite les cendres obtenues pour « saler » la purée de bananes plantains qu’ils ingurgitent, offrant ainsi le corps même des vivants comme tombe pour leurs ancêtres, dont ils ne pourront plus jamais ensuite prononcer le nom.

SUR LE MÊME THÈME

Hiroshima à hauteur d’homme
Le IIIe Reich touristique
Ascenseur vers la lune

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.