Les enfants du paradis communiste

Des souvenirs terrifiés d’une fille de dissidents aux souvenirs heureux de la vie en collectivité, de l’endoctrinement scolaire au plaisir d’avoir des rues sans automobiles pour terrain de jeu… Un ouvrage rassemble les récits de la jeunesse, sous le régime socialiste, de plusieurs écrivains, journalistes et intellectuels tchèques. Il rouvre ainsi le débat sur le bilan de cette période.

À l’occasion du vingt-cinquième anniversaire de la Révolution de velours de novembre 1989, le journaliste Ján Simkanic a demandé à plusieurs dizaines de confrères et de personnalités de raconter leur jeunesse entre les années 1950 et 1980. C’est ainsi qu’est né « Mon enfance sous le socialisme », un recueil de plus de soixante textes. Les auteurs ont compris l’exercice de multiples manières. La plupart d’entre eux ont choisi de s’attarder sur un épisode bien précis, par exemple les événements d’août 1968 [l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie] ; d’autres ont essayé d’exprimer dans toute sa complexité la diversité de l’expérience vécue. Certains récits sont tristes, d’autres plutôt drôles, mais le livre apparaît globalement dominé par ce mélange des deux qu’est le tragicomique. Il apporte au total un regard pluriel sur la vie à l’époque communiste et souligne ce qui, bien sûr, n’a rien de surprenant : le fait qu’il puisse exister, selon la période, le lieu et la position sociale de chacun, des perceptions très diffé...
LE LIVRE
LE LIVRE

Mon enfance sous le socialisme de Les enfants du paradis communiste

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers La révolution de 1821, le récit des origines
Bestsellers Le temps des questionnements
Bestsellers Mères malgré elles

Aussi dans
ce numéro de Books