Méconnu – Icône de Palestine

Hanthala est à la Palestine ce que Mafalda est à l’Amérique latine : un enfant très politique et immensément célèbre. Sauf que la notoriété du personnage, créé par le dessinateur palestinien Naji al-Ali, ne dépassait guère jusqu’à présent la Palestine. Un éditeur anglais vient de publier un recueil de cent de ses dessins. Misérable et les pieds nus, Hanthala est omniprésent, mais on ne le voit que de dos. Les mains croisées, il observe la brutalité sanglante de l’occupation israélienne, l’inaction des puissances occidentales, mais aussi la corruption des dirigeants arabes. Hanthala tient son nom d’un arbrisseau du désert. Il en a la résistance et l’obstination. Il dévoilera son visage « le jour où la dignité arabe ne sera plus menacée », disait al-Ali.
Après une vie passée en exil, al-Ali a été assassiné à Londres en 1987. Par le Mossad ? Ou par l’OLP, irritée de son insolence envers Yasser Arafat ? Le crime n’a jamais été élucidé, et al-Ali est devenu une icône tant de la liberté d’expression que de la résistance palestinienne. La complexité du ...

SUR LE MÊME THÈME

Jadis & naguère Louis-Sébastien Mercier, prophète maudit
Jadis & naguère Splendeurs et misères du grand âge
Jadis & naguère La Bible sacrilège de Léo Taxil

Aussi dans
ce numéro de Books