Le caca dans tous ses états
Temps de lecture 5 min

Le caca dans tous ses états

Un illustrateur japonais consacre un livre à son obsession d’enfance : les excréments. Dans une démarche aussi didactique que souriante, il nous apprend à les aimer.

Publié dans le magazine Books, février 2019.

© Édition B42

Avec Au cœur du caca, Bunpei Yorifuji et Kôichirô Fujita proposent une typologie de la matière fécale.

Dans le petit livre qu’il a écrit avec le médecin Kôichirô Fujita, le dessinateur Bunpei Yori­fuji se demande ce que repré­sentent concrètement les 1 365 800 tonnes de caca produites chaque jour par la popu­lation mondiale. Vous avez bien lu : de caca. La réponse ­témoigne d’un sens consommé des images : « entassé sur la surface d’un ­tatami », écrit Bunpei, cela donnerait une tour de 820 kilo­mètres de haut. Mais on peut aborder le problème autre­ment – en largeur, pour ainsi dire : si l’on prenait la peine d’étaler le caca produit à l’échelle mondiale sur une couche de 1 centimètre d’épaisseur, il ne faudrait que vingt-deux minutes pour recouvrir la principauté de Monaco (tentant, n’est-ce pas ?) Bunpei le confesse dès son introduction : depuis l’enfance, il est obsédé par le caca. C’est grâce à lui qu’il a découvert les joies de son art : il en dessinait partout : « dans les toilettes, sur [s]a table d’écolier, sur le terrain de sport, sur les murs, sur les vitres embuées l’hiver ». Son ouvrage entend non seulement…
Pour lire la suite de cet article, JE M'ABONNE, et j'accède à l'intégralité des archives de Books.
Déjà abonné(e) ? Je me connecte.
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire