Edito

No kids !

«J’abhorre tellement la vue des enfants que j’ai toujours eu le plus grand respect pour le personnage d’Hérode », écrit lord Byron dans une lettre de 1811. Il ne pouvait anticiper ce qui se passe aujourd’hui : une réticence croissante des femmes à procréer, et ce aussi bien dans les pays pauvres ou semi-pauvres que dans les…

Écrit par Olivier Postel-Vinay le 27 octobre 2022

Soigner mes traumas

« Cette année m’a permis de prendre du temps pour moi, de voir un psy, de soigner mes traumas », dit une lycéenne de 17 ans interrogée par le magazine Elle 1. Le sujet est délicat, car le réflexe de dérision que ce genre de propos peut susciter risque de jeter la suspicion sur la notion même de…

Écrit par Olivier Postel-Vinay le 1 septembre 2022

À propos de Books

Vous avez entre les mains le cent vingtième numéro de Books. Pour un titre culturel haut de gamme, une telle longévité est une performance. Nous la devons à l’intérêt désintéressé d’Adrian Diaconu, un homme discret mais à qui il faut rendre hommage, car sans lui nous aurions disparu. Un double hommage, car il se fait…

Écrit par Olivier Postel-Vinay le 30 juin 2022

D’une guerre froide à l’autre

Dans le contexte de la guerre en Ukraine, parler de « nouvelle guerre froide » peut surprendre. C’est oublier que la guerre froide (parfois écrite avec un G majuscule, comme pour la Première et la Seconde Guerre mondiale) faisait bon ménage avec les guerres chaudes : Corée, Viêt Nam, Afghanistan. C’est aussi pendant la guerre froide que les…

Écrit par la rédaction de Books le 28 avril 2022

Le mot de trop

On doit au génie de la langue anglaise d’avoir inventé l’expression cancel culture – culture de l’annulation, de l’effacement, de l’oblitération, de l’annihilation… Elle est née, semble-t-il, en 2019 d’une épidémie de messages sur les réseaux sociaux visant à ostraciser des personnes ayant pignon sur rue qui avaient écrit ou tenu des propos jugés soit…

Écrit par Olivier Postel-Vinay le 24 février 2022

To be or not to be…

À la une du site Sortir à Paris, le 29 novembre dernier : The Power of the Dog, de Jane Campion. Sauf que, pour le voir, inutile de sortir de chez soi ! La réalisatrice néo-zélandaise avait passé un contrat d’exclusivité avec Netflix, qui annonçait pour le 1er décembre la sortie mondiale du film sur sa plateforme de streaming,…

Écrit par Olivier Postel-Vinay le 5 janvier 2022

Préjugés sur les préjugés

Le premier principe du journalisme est de confirmer les préjugés existants, non de les contredire. » On doit cet aphorisme au journaliste d’investigation irlando-américain Alexander Cockburn. Orienté à gauche par tempérament, il ne dédaignait pas écrire pour The Wall Street Journal. Éditeur de la news­letter CounterPunch, devenue un magazine, il y publiait surtout des contributeurs de…

Écrit par Olivier Postel-Vinay le 28 octobre 2021

Les ferveurs disponibles

Certains font remonter les premières traces d’un sentiment religieux à un bout d’ocre gravé trouvé dans une grotte de la côte sud-africaine, datant de 75 000 ans. Mais le premier témoignage indubitable de notre construction d’un monde suprahumain est l’homme-lion du Jura souabe, une figurine en ivoire de mammouth de 29 centimètres, admirablement sculptée, qui remonte à…

Écrit par Olivier Postel-Vinay le 26 août 2021

Bonaparte à 30 ans

«Corse de nation et de caractère, il ira loin, si les circonstances le favorisent », note un de ses maîtres à l’École militaire de Brienne, en Champagne, où le petit Buonaparte fut pensionnaire de 10 à 14 ans. Nommé premier lieutenant à Valence en 1791, il y rejoint le club des Jacobins et concourt au prix…

Écrit par Olivier Postel-Vinay le 1 juillet 2021

Fantasy

James Branch Cabell est l’auteur de 52 livres dont aucun n’a été traduit dans notre belle langue. La gloire éphémère qu’il a rencontrée aux États-Unis remonte aux années 1920. On le considère rétrospectivement comme un escapist (de escape, s’échapper, s’évader), un auteur qui offre de distraire le lecteur pour échapper par l’imagination aux vilenies du…

Écrit par Olivier Postel-Vinay le 21 avril 2021