On enferme la jeunesse
par Guy de Maupassant
Temps de lecture 15 min

On enferme la jeunesse

Quel odieux système ! Le lycée, le collège, la pension constituent le plus grand mal de la société moderne. L’enfant devrait courir dans les bois, nager dans les fleuves…

Publié dans le magazine Books, juillet/août 2018. Par Guy de Maupassant

  Dans le cadre d’un partenariat avec RetroNews, le site de presse de la BnF (retronews.fr), Books publie cet article issu des archives de la presse française. RetroNews propose à la consultation plus de 300 journaux, datés de 1631 (année de création de La Gazette par Théophraste Renaudot) à 1945.   J’ai signalé dans une récente chronique les dangers de l’odieux système d’éducation suivi en France dans tous les établissements où l’on enferme la jeunesse. J’ai reçu depuis ce jour tant de lettres sur ce sujet que je me vois forcé d’y revenir. J’en ai reçu de médecins, d’hommes politiques, de mères, et enfin d’hommes connus et riches qui demandent si on ne pourrait former une sorte d’association, une ligue, et même une société pour fonder en France un établissement d’instruction où l’on s’occuperait au moins autant du corps que de l’esprit. Un médecin m’écrit : « Il est incroyable, en effet, qu’on s’efforce, par tous les moyens les plus anti-­naturels, d’arrêter la croissance physique de l’homme. C’est ainsi qu’on arrive promptement à l’étiolement complet d’une race. La vie de l’enfant, depuis le jour où on l’emprisonne dans ces établissements malsains jusqu’au jour où il en sort, est une vraie torture pour lui. Voilà ce qu’il faudrait montrer à tout le monde, faire comprendre à toutes les familles. » Et mon correspondant suit heure par heure, mois par mois, année par année l’existence de l’être, du petit être faible, au commencement de sa croissance, au moment où tout son corps…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire