Books prolonge les fêtes ! Profitez de 10 euros de remise sur l’abonnement 11 numéros avec le code promo: BOOKS2020.

Papillonner avec Nabokov

« Je pense comme un génie, j’écris comme un auteur distingué et je parle comme un enfant », prétendait Vladimir Nabokov. Et pourtant, c’est près d’une centaine de ses interviews – de ses « babillages » d’enfant – que Brian Boyd et Anastasia Tolstoy viennent de publier dans le recueil intitulé Think, Write, Speak. On y trouve également des articles et des critiques de livres signés de la main du romancier, ainsi que des lettres adressées à ses éditeurs.

Les babillages mordants de Nabokov

« À première vue, on pourrait penser qu’il s’agit encore de fonds de tiroirs, semblables à ceux qu’on nous a servis au cours des quarante années qui ont suivi la mort de Nabokov. Cependant, […] ce recueil contient certains de ses écrits les plus mordants comme les plus expéditifs », estime le professeur de littérature russe Donald Rayfield dans la Literary Review. Nabokov tenait Camus pour « un romancier de bas étage » et Freud pour « un esprit moyenâgeux s’occupant de symboles moyenâgeux », apprend-on. L’auteur de Lolita n’est pas beaucoup plus tendre avec Thomas Mann, qu’il juge tout simplement médiocre. En témoigne sa critique acerbe de L’Accident de chemin de fer, une nouvelle de Thomas Mann publiée en 1909.

Le goût des papillons

« Certains des écrits les plus courageux et les plus enthousiasmants rassemblés dans l’ouvrage sont des recensions, aussi virulentes qu’amusantes, d’ouvrages issus de la “littérature” soviétique », pointe le journaliste et romancier Philip Hensher dans The Spectator. Et le critique poursuit en signalant ce qui représente, pour lui, la pièce maîtresse du recueil : « le récit magnifique d’une chasse aux papillons publié par Robert H. Boyle dans le magazine Sports Illustrated ». On connaît la passion de l’écrivain russe pour les papillons, qu’il collectionnait depuis l’enfance. Une passion littéralement dévorante, puisque Nabokov confie à Robert H. Boyle s’être aventuré à goûter, par curiosité, quelques-unes de ses prises : « Ils avaient un goût d’amande et peut-être d’un mélange de fromages frais. Je les ai mangés crus ».

À lire aussi dans Books : Apprendre à lire avec Nabokov, février 2011.

LE LIVRE
LE LIVRE

Think, Write, Speak: Uncollected Essays, Reviews, Interviews and Letters to the Editor de Vladimir Nabokov, Knopf, 2019

SUR LE MÊME THÈME

Lu d'ailleurs En direct de la start-up
Lu d'ailleurs Deux familles argentines dans l'atroce XXe siècle
L’Amérique à la dérive

Dans le magazine
BOOKS n°104

DOSSIER

L'Enfer - Damnés d'hier et d'aujourd'hui

Chemin de traverse

15 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

Névrose chrétienne

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

Comment aborder un inconnu ?

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.