La plus curieuse des religions

Ils ont survécu des millénaires entre le Tigre et l’Euphrate avant d’être dispersés par Saddam Hussein. Ils s’inspirent de la Bible, mais aussi
de Babylone et du chiisme. Et leur clergé possède une langue secrète.

Le Moyen-Orient et l’Arabie, terre d’apparition de plusieurs religions « révélées » et monothéistes (judaïsme, christianisme, islam, zoroas­trisme), ont aussi vu s’épanouir quelques religions dites syncrétiques – celles qui s’inspirent à leur convenance des textes, croyances ou rituels de l’une ou l’autre des grandes concurrentes. Parmi ces doctrines « à la carte », la plus surprenante est sans doute celle des mandéens d’Irak, parfois appelés « gnostiques ». Elle aurait été fondée par Seth, le troisième fils d’Adam. À première vue, on pourrait prendre les mandéens pour une variété exotique de chrétiens ­vêtus à la mode arabe. Ils sont en effet monothéistes (du moins à première vue), la Bible est un de leurs livres sacrés, ils pratiquent le baptême (et non la circoncision), leur grand prophète est Jean le Baptiste, ils observent le repos du dimanche, utilisent comme langue rituelle générale l’araméen de Jésus, leur morale est douce et compassionnelle, ils ont des prêtres (mariés) et des évêques (célibataires). Mais, quand on y regarde de plus près, on va de surprise en surprise. ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Les Arabes des marais. Tigre et Euphrate de Wilfred Thesiger, Plon, 1991

SUR LE MÊME THÈME

Jadis & naguère Et c’est ainsi qu’Alexandra rhabilla Bouddha
Jadis & naguère Louis-Sébastien Mercier, prophète maudit
Jadis & naguère Splendeurs et misères du grand âge

Aussi dans
ce numéro de Books