Souvenirs, souvenirs

Souvenirs, souvenirs

Publié dans le magazine Books, septembre/octobre 2018.
« Je me souviens » : après l’Américain Joe Brainard en 1970 et Georges Perec en 1978, Patrik Ourednik s’est à son tour essayé à ce jeu anaphorique pour dresser un catalogue de souvenirs, proche de l’autobiographie. Mais avec Année vingt-quatre, qui couvre vingt-quatre années de la vie d’un adolescent goguenard et rebelle dans la Tchécoslovaquie communiste (de 1965 à 1989), l’écrivain tchèque installé en France ­innove en inventant « une structure qui reflète son intérêt pour la création…
Pour lire la suite de cet article, JE M'ABONNE, et j'accède à l'intégralité des archives de Books.
Déjà abonné(e) ? Je me connecte.
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire