L’esprit critique ne prend pas de vacances ! Abonnez-vous à Books !

Voyage dans les entrailles de la planète

Dans plusieurs millénaires, quand nos lointains descendants découvriront les fûts de stockage de déchets radioactifs enfouis sous terre à quoi devineront-ils qu’il y a là matière à danger ? Quelle langue, quels signes comprendront alors les Terriens (s’il tant est qu’il en reste) ? L’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) s’est penchée sur la question. Des géologues, anthropologues, archéologues, artistes, astronomes, linguistes, éthiciens et autres spécialistes ont cherché une solution, en vain pour l’instant.

Géographie du sous-sol mondial

Notre rapport au sous-sol de notre planète sur la très longue durée est le sujet d’Underland, de Robert Macfarlane. L’écrivain et journaliste britannique, réputé pour ses écrits sur la nature et le paysage, a travaillé six ans à cette exploration de la géographie du sous-sol mondial. « Underland va de voyages éprouvants à travers des paysages souterrains de roches et de ruisseaux à des réflexions sur la vie enfouie des arbres, les glaces flottantes du Groenland et les catacombes de Paris, et à ce que l’humanité lègue à la postérité », résume l’écrivain britannique Colin Thubron dans The New York Review of Books.

Macfarlane a choisi de classer ses explorations du sous-sol mondial suivant les usages qui en sont faits. Culture après culture, générations après générations, les humains s’en servent pour conserver ce qui leur est précieux, extraire ce qui a de la valeur et cacher ce qui peut être nocif, « y compris les morts », souligne Adam Nicolson dans The Spectator.

Les usages du monde souterrain

En Slovénie, Macfarlane découvre dans une jolie forêt des monceaux de cadavres remontant aux combats entre fascistes et partisans pendant et juste après la Seconde Guerre mondiale. Dans le Yorkshire, il rejoint sous terre les physiciens qui cherchent la preuve de l’existence de la matière noire. En Italie, il entrevoit une rivière qui coule à plus de 300 mètres sous terre.

« Bien qu’il fasse la chronique dévastatrice des agressions que notre espèce fait subir à la planète, Underland va bien au-delà des lamentations habituelles d’un écologiste. Les perspectives visionnaires qu’il évoque suscitent un mélange d’exaltation, d’appréhension et d’enchantement. Underland pourrait bien être son chef-d’œuvre », ajoute Thubron.

LE LIVRE
LE LIVRE

Underland: A Deep Time Journey de Robert MacFarlane, Hamish Hamilton , 2019

SUR LE MÊME THÈME

Périscope Au paradis des enfants
Périscope De Prague à Pékin
Périscope Le livre fantôme de Harper Lee

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.