Autopsie d’une bataille

La bataille de Koursk, lit-on dans les livres d’histoire, fut la « plus grande bataille de blindés de tous les temps » – l’un des affron­tements les plus meurtriers et destructeurs qu’on ait jamais vus. Mettant aux prises la Wehrmacht et l’Armée rouge à l’été 1943, elle constitua une étape déci­sive dans le reflux allemand vers l’ouest. Paradoxalement, malgré son caractère superlatif, Koursk reste un épisode assez méconnu de la Seconde Guerre mondiale, un nid de désinformation et de légendes. L’ouvrage de ­Roman Töppel entend réta­blir la réalité des faits. Ce n’est pas pour autant un récit lassant des différentes opérations militaires, mais, comme le souligne Rolf-Dieter Müller dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung, « une étude accessible, y compris pour les profanes ». Dans son excellente préface, le traducteur Jean Lopez, lui-même spécialiste de la période, note les principaux apports de Töppel. On y apprend qui est à l’origine de la bataille (et ce n’est pas qui l’on pensait). Et aussi à quel point « le prix payé par les deux camps [fut] dissymétrique […], ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Koursk, 1943. La plus grande bataille de la Seconde Guerre mondiale de Roman Töppel, Perrin, 2018

SUR LE MÊME THÈME

En librairie Trois femmes seules
En librairie Dans le corps des migrants
En librairie Parce que je le vaux bien

Aussi dans
ce numéro de Books