Découvrir Kabir

Ce rebelle illettré fut, au XVe siècle, le premier grand poète de langue hindie.

Le français est la langue de Molière, l’anglais celle de Shakespeare, et l’hindi, parlé aujourd’hui par plus d’un demi-milliard de personnes ? Celle de Kabir ! Avant ce fils d’un couple de tisserands récemment convertis à l’islam, né à Bénarès vers le milieu de XVe siècle, la poésie indienne ne s’écrivait qu’en sanskrit. « Kabir était illettré et sa poésie est une poésie orale qui n’a jamais été couchée sur papier de son vivant », rappelle August Kleinzahler dans le New York Times. On lui attribue donc des milliers de textes dont beaucoup sont sans doute apocryphes. Les éditions Gallimard en proposent un florilège, adapté en anglais par le prix Nobel de littérature Rabindranath Tagore et traduit notamment par André Gide.

« Kabir est issu du mouvement bhakti, une tradition anticléricale et libertaire originaire du Sud de l’...

LE LIVRE
LE LIVRE

La Flûte de l’infini de Découvrir Kabir, Gallimard

SUR LE MÊME THÈME

En librairie Jeunesse dorée japonaise
En librairie Pour un politiquement incorrect de gauche
En librairie Chronique d’un fiasco

Aussi dans
ce numéro de Books