Mon bien cher fils

Les lettres à la fois drôles et émouvantes d’un père grincheux à son raté de fils ravissent la critique britannique.

« C’est non seulement le livre le plus drôle que j’aie lu depuis très longtemps, écrit John Preston dans le Spectator, mais aussi le plus touchant ! » Parmi les meilleures ventes outre-Manche, Dear Lupin réunit des lettres écrites au fil des décennies par Roger Mortimer, père irascible et moyennement fonctionnel, à son fils Charlie, franchement dysfonctionnel (études ratées, carrière et vie sentimentale lamentables, alcoolique et drogué de surcroît). C’est celui-ci, pourtant, qui a pris l’initiative de cette publication, Roger étant mort en 1991. De cette matière première a priori ténue résulte un petit joyau de concision et de drôlerie, d’humanité et de tendresse, car le père se résigne assez tôt à l’insigne médiocrité de son rejeton. Aussi les lettres de réprimandes cèdent-elles vite la place aux récits pince-sans-rire que fait le vieil homme des adultères des voisins, ...

LE LIVRE
LE LIVRE

Cher Lupin de Mon bien cher fils, Constable

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers À la source du rayonnement de Hawking
Bestsellers Après la défaite, la quête de sens
Bestsellers Un pays pas si gay

Aussi dans
ce numéro de Books