Retraites : le modèle néo-zélandais

Une pension de base d’un montant identique pour tous : le système est plébiscité par la population.

Si j’étais président de la République (ce n’est pas d’actualité), je suggérerais à une commission d’experts et aux partenaires sociaux d’étudier en détail le système de retraites néo-zélandais. Dans l’idée de procéder à une réforme beaucoup plus profonde que celle qui est envisagée actuellement. Plus équitable aussi, et plus lisible par le commun des mortels, donc plus facile à faire accepter.   Le principe a été adopté en 1977. Il consiste à accorder à tous, à partir de 65 ans, une pension de base forfaitaire. Son montant est indexé sur le coût de la vie et le salaire moyen après impôt. Il représente 65 % de ce dernier pour un célibataire (soit à peu près 1 000 euros par mois), et 60 % pour chaque membre d’un couple vivant sous le même toit. Cette pension est accordée à toute personne ayant résidé au moins dix ans dans le pays après l’âge de 20 ans, dont cinq ans après 50 ans. Elle ne dépend pas des cotisations versées lorsque le retraité était en activité, si bien que les anciens chômeurs et les femmes au foyer y ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Description of New Zealand’s current retirement income policies (« Description du régime public de retraite en vigueur en Nouvelle- Zélande ») de ministère de l’Action sociale de Nouvelle-Zélande, 2019

SUR LE MÊME THÈME

Esprit critique Dissident de l’Occident
Esprit critique Une démocratie sacrifiée
Esprit critique L’historien, pêcheur et pécheur

Aussi dans
ce numéro de Books