« Éolien: une belle illusion », un numéro spécial de Books à ne pas manquer ! Découvrez son sommaire.

Les pièges de la mémoire – Sacré monument

Sans nous en rendre compte, nous adossons notre quotidien au monument de notre mémoire. Ce monument est fait de l’ensemble de ce que nous avons appris, dans tous les sens du terme (parler, faire du vélo, nous conduire avec civilité, etc.), et de l’ensemble des souvenirs que nous avons emmagasinés et qui se sont consolidés depuis l’enfance, de ceux aussi que nous n’avons pas sollicités depuis longtemps ou que nous avons oubliés. Sans ce monument, notre vie s’écroulerait. C’est ce qui nous fait peur quand nous nous plaignons de notre mémoire, c’est en gros ce qui se passe dans la maladie d’Alzheimer, qui touche 860 000 Français. Nous tenons beaucoup à certains de nos souvenirs, petits ou grands, qui ont marqué notre histoire, surtout quand ils sont racontables et susceptibles d’intéresser un proche ou d’amuser la galerie. Mais sont-ils aussi véridiques que nous le pensons ? Le psychiatre Oliver Sacks raconte sa stupéfaction quand il apprit qu’un souvenir très précis d’un bombardement à Londres, raconté dans son autobiographie, venait en réalité d’une lettre d’un de ses frères, imprimée dans son cerveau comme s’il avait lui-même vécu l’événement. De même, les témoignages les plus formels et les plus sincères enregistrés devant les tribunaux se révèlent parfois fallacieux. Notre mémoire est manipulable et manipulée, par les autres et par soi-même. On le comprend quand on entre dans le dédale de ce que les neurologues ont découvert depuis cinquante ans : nos souvenirs sont construits et reconstruits.

 

Dans ce dossier :

SUR LE MÊME THÈME

Dossier Masculinité toxique : « Un garçon ça ne pleure pas »
Dossier Du nouveau sur le chromosome Y
Dossier La masculinité toxique

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.