Dans la tête des tueurs en série – Si loin, si proches
par Books

Dans la tête des tueurs en série – Si loin, si proches

Écrit par Books publié le 25 avril 2013
Pour se faire une idée de ce qu’un tueur en série a dans la tête, le lecteur pourra aller directement à la lettre écrite par le « vampire de Düsseldorf » à son psychiatre, à ce que dit un Michel Fourniret ou un Guy Georges, ou à ce qu’écrit une Aileen Wuarnos, (car il y a aussi des femmes). Surtout, il pourra lire les étonnants propos de Dennis Nilsen. C’est le plus intelligent des tueurs en série connus, si par « intelligence » on entend la faculté de réfléchir sur soi-même et autrui. Mais comme l’expliquent chacun à leur manière les criminologues américains Jack Levin et James Fox, le psychiatre Daniel Zagury ou encore le spécialiste Stéphane Bourgoin, même si l’on retrouve des similitudes, parfois troublantes, et si l’on peut camper des catégories, aucun meurtrier en série ne ressemble vraiment à un autre. Contrairement aux tueurs dits de masse, comme Anders Breivik, ils ne cherchent d’ailleurs pas à s’imiter entre eux, encore moins à se montrer. Et, n’en déplaise aux amateurs de cinéma et de séries télévisées, ils ne ressemblent pas aux « héros » du Silence des agneaux, de Seven ou de Dexter. Ils sont beaucoup plus proches de nous. À lire nos deux criminologues, ce sont des êtres plutôt ordinaires, dont certaines facultés et tentations, fort répandues dans la population générale, ont été poussées à l’extrême. À lire le psychiatre expert, dans la plupart des cas, leur pathologie n’exclut pas leur responsabilité, car, au moins à partir de la deuxième fois, ils agissent avec…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire

Inscrivez-vous à la Booksletter !
La newsletter gratuite où les livres interpellent l'actualité.