Le déclin des mâles ? Vraiment ?

Plus diplômées, plus ambitieuses, plus flexibles, les femmes ont pris leur revanche à la faveur de la crise économique. C’est la thèse d’un ouvrage qui a fait grand bruit outre-Atlantique, en annonçant – un peu vite – la fin de la domination masculine.

Le mythe du matriarcat est l’une des plus vieilles inventions du patriarcat. Ces histoires d’antiques reines guerrières, de plantureuses déesses mères et de tribus d’Amazones ne prouvent en rien que les femmes ont jadis dirigé le monde. Comme une majorité d’anthropologues l’a compris depuis des décennies, ce sont là des récits édifiants inventés par les hommes pour justifier leur propre domination. L’argument essentiel de la plupart de ces mythes est de montrer que les femmes, quand elles ont le pouvoir, ne font que semer la pagaille ou imposer des régimes d’une telle violence (qui aimerait être gouverné par les Amazones, je vous le demande ?) qu’il n’y a d’autre choix que de les renverser. Et c’est pourquoi, suivant la logique de ces récits, le patriarcat règne désormais. La plupart des œuvres littéraires, antiques et modernes, imaginant un gouvernement des femmes, parviennent à la même conclusion. Dans la comédie d’Aristophane L’Assemblée des femmes, qui date du Ve siècle av. J.-C., elles prennent toute une série de mesures pseudo-égalitaristes insensées – exigeant notamment ...
LE LIVRE
LE LIVRE

The End of Men de Le déclin des mâles ? Vraiment ?, Autrement

SUR LE MÊME THÈME

En librairie Trouver sa place
En librairie Cette autre Arabie
En librairie Aux côtés de la mourante

Aussi dans
ce numéro de Books