Politique

Venezuela : partir ou rester ?

Dis-moi que tu es bien rentré(e). » C’est ce que se disent les uns aux autres cinq journalistes vingtenaires quand ils se quittent un jeudi à dix heures du soir. Au cours du dîner, ils m’ont raconté les agressions et les enlèvements qu’ils ont subis, leurs amis morts et leurs proches partis, alors je leur demande…

Écrit par Martín Caparrós le 21 mars 2019

Précis d’assassinat politique

Du temps où il était président du Ghana, Kwame Nkrumah échappa à au moins cinq tentatives d’assassinat. Il y eut d’abord trois attentats à la bombe visant sa voiture ou sa résidence. Puis une grenade qui le blessa légèrement. Enfin, en janvier 1964, un assaillant pénétra dans le palais présidentiel et tira cinq coups de feu,…

Écrit par Tom Stevenson le 21 mars 2019

Les manuels d’histoire en Inde : une arme politique

Entre le XVIe et le XVIIIe siècle, les empereurs moghols ont beaucoup contribué à la construction de ­l’Inde ­moderne. Ils ont fait du pays une ­entité politique souveraine, l’ont doté d’un système juridique et d’une administration, et ont érigé des monuments tel que le Taj Mahal. Les Moghols, qui étaient originaires d’Ouzbékistan, en sont ­venus…

Écrit par Alex Traub le 21 mars 2019

L’histoire du Brésil avant Bolsonaro

Si le Brésil était une personne plutôt qu’un pays, ainsi que ­Lilia Schwarcz et Heloisa ­Starling nous invitent à le concevoir dans leur passionnant ouvrage Brasil: uma biografia, on pourrait dire qu’il est dans une phase schizophrène. Prenons, par exemple, le second tour de l’élection présidentielle du 28 octobre 2018. L’un des candidats en lice…

Écrit par Larry Rohter le 21 février 2019

Edmund Burke, la Russie et les transgenres

Le Britannique Edmund ­Burke, on le sait, est l’un des pères de la pensée conservatrice. Il a été l’un des premiers, dès l’automne 1790, à proposer une critique, restée ­célèbre, de la Révolution française. Il dénonçait un projet théorique, systématique, théologique, abstrait. Le mot qui revient le plus sous sa plume pour décrire l’objet de…

Écrit par Emmanuel Todd le 17 janvier 2019

Adenauer et la diplomatie du vin

Le chancelier avait fermement arrimé son pays à l’Ouest, scellé un rap­prochement avec l’ennemi héré­ditaire français, œuvré pour l’unité européenne et la réconciliation avec Israël. Mais à présent, au terme de quatorze ­années passées au pouvoir, ­Konrad Adenauer avait une préoccupation d’un autre ordre. Que devait-il laisser à son successeur, Ludwig Erhard ? Le riesling qu’Adenauer…

Écrit par Konstantin von Hammerstein le 17 janvier 2019

Le système de propagande de Poutine

Lors du sommet de l’Otan au pays de Galles en 2014, le ­général Philip Breedlove, alors commandant suprême des forces alliées en Europe, n’y est pas allé par quatre chemins. La Russie, a-t-il déclaré, livre actuellement « la guerre de l’information la plus stupéfiante et la plus intense que nous ayons jamais vue ». C’était une litote.…

Écrit par Peter Pomerantsev le 22 novembre 2018

Bonne Allemagne à l’ouest, mauvaise Allemagne à l’est

Je suis tombé sur ce livre par hasard à l’aéroport de Hambourg. Son titre m’a intrigué : The Shortest History of Germany. L’accroche était alléchante : « On le lit en un après-midi. On s’en souvient toute sa vie. » Je l’ai feuilleté, j’ai vu qu’il comprenait des petits schémas explicatifs très clairs et très drôles, des cartes toujours…

Écrit par Emmanuel Todd le 18 octobre 2018

Le grand mystificateur du Kremlin

À l’été 2009, un court roman a fait sensation à Moscou. Centré sur un personnage d’éditeur gangster amateur de poésie, le livre est une satire noire, absurde, caustique et très bien informée de la corruption et des machinations politiques de la Russie postsoviétique, le tout agrémenté de collages et de réfé­rences littéraires. Si Okolonolia, ou…

Écrit par Barry Yourgrau le 5 avril 2018

« Démocratie illibérale », mode d’emploi

En 2010, un institut de sondages tout ce qu’il y a de sérieux indiquait que plus de 70 % des Hongrois esti­maient qu’ils vivaient mieux sous le communisme. Cette proportion élevée pouvait en grande partie s’expliquer par la nostalgie d’une époque de plein-­emploi et de protection sociale pour tous. Huit ans plus tard, les Hongrois…

Écrit par Martyn Rady le 8 février 2018