Philosophie

Hypatie, mathématicienne et philosophe assassinée

Nous le savons par l’historien Socrate le Scolastique, qui avait 35 ans au moment des faits. Hypatie, grande figure intellectuelle d’Alexandrie, alors âgée de près de 60 ans, est agressée devant sa porte en mars 415 par une horde de moines fanatisés. « Ceux-ci la traînent dans une église où ils la mettent à nu…

Écrit par la rédaction de Books le 5 décembre 2019

Lumières et anti-Lumières

À quel point les Lumières étaient-elles éclairées ? Un nombre non négligeable d’esprits critiques les considèrent comme profondément obscurantistes. Pour certains, elles furent même le terreau de l’impérialisme et du racisme modernes ; la lumière des ­Lumières était essentiellement « blanche ». Voltaire était convaincu de l’infériorité intrinsèque des « Nègres » [en français dans le texte] qui appartenaient à une espèce,…

Écrit par Kwame Anthony Appiah le 29 août 2019

Éloge du mauvais esprit

« Les hommes qui ont fondé la science moderne possédaient deux qualités qui sont loin d’être toujours ­réunies : une immense patience dans l’observation et une grande hardiesse dans les hypothèses », écrit Bertrand Russell dans Histoire de la philosophie occidentale à propos de la révolution scientifique du XVIIe siècle. Je souscris entièrement à cette formule et serais…

Écrit par Emmanuel Todd le 29 août 2019

L’esprit critique comme obscurantisme

Qui aurait pensé, voilà trois ou quatre décennies, qu’il y avait lieu de se poser la question du « bon usage de l’esprit critique » ? L’idée même de critique ne paraissait-elle pas contenir l’antidote à ses éventuelles ­dérives ? L’esprit critique ne devait-il pas, par essence, être aussi en garde contre lui-même ? Il y avait bien le souvenir…

Écrit par Marcel Gauchet le 29 août 2019

Diderot, apôtre de l’esprit critique

Denis Diderot (1713-1784), le penseur le plus radical du XVIIIe siècle, n’est pas à proprement parler tombé dans l’oubli, mais il a longtemps été ­éclipsé par ses contemporains Voltaire et Rousseau, que la droite française a rendu immanquablement responsables de tous les maux. Les expressions « C’est la faute à Voltaire » et « C’est la faute à Rousseau »…

Écrit par Lynn Hunt le 29 août 2019

Le plus grand penseur nazi

Né la même année qu’Hitler, coïncidence qui lui paraissait faire sens, Martin Heidegger publie son maître ouvrage, L’Être et le temps, en 1927. Il est élu l’année suivante à la chaire de l’université de Fribourg laissée vacante par Edmund Husserl, qui avait pris sa retraite. Il est élu recteur de cette université le 21 avril…

Écrit par la rédaction de Books le 5 juillet 2018

La philo-poésie de Gilles Deleuze

« Un jour, peut-être, le siècle sera deleuzien. » Cette prophétie faite par Michel Foucault en 1969 est célèbre. Que voulait-il dire exactement ? « Je ne sais pas […], je ne lui ai jamais demandé », avouait Gilles Deleuze, qui fut longtemps son ami avant que des divergences politiques ne les éloignent l’un de l’autre. Prédisait-il que Deleuze…

Écrit par Michel André le 25 août 2016

Y a-t-il encore des intellectuels allemands ?

Aucun penseur allemand digne de ce nom n’a moins de 60 ans, accuse dans une tribune retentissante la romancière Thea Dorn, jeune auteure de « polars intellos » et personnalité de la vie culturelle d’outre-Rhin. À force de tout relativiser, les intellectuels de la nouvelle génération sont les champions d’une pensée yaourt, sitôt émise, sitôt…

Écrit par la rédaction de Books le 28 septembre 2015

Heidegger, l’antisémitisme en toutes lettres

Les Cahiers noirs de Martin Heidegger (ainsi désignés à cause de la toile cirée et du cuir noirs de leur reliure) s’étendent sur neuf volumes, dont trois sont parus récemment chez Vittorio Klostermann, la maison qui édite les colossales Œuvres complètes du philosophe. Quand le dernier tome aura paru, l’ensemble atteindra le chiffre ahurissant de…

Écrit par Richard Wolin le 19 septembre 2014

Le crépuscule des philosophes

Intitulé « Pourquoi le monde existe-t-il ? », le livre de Jim Holt est une galerie de portraits de grands philosophes contemporains. L’auteur a rencontré chacun d’eux, en leur expliquant qu’il venait les voir pour discuter d’une seule question : « Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? » Il rapporte leurs réactions,…

Écrit par Freeman Dyson le 27 mars 2014