Brillez dans les salons ! Avec les 500 faits & idées sélectionnés par la rédaction. Un livre Books Éditions.

Le Bolaño nouveau

Un roman inédit de Roberto Bolaño sur les relations troubles du réel et du virtuel.

En juillet 2003 l’écrivain chilien Roberto Bolaño mourait des suites d’une maladie du foie, âgé de 50 ans seulement. Outre le manuscrit de 2666, roman monumental qui devait paraître l’année suivante, l’auteur laissait derrière lui une masse imposante d’archives, d’où ont surgi depuis de nombreuses œuvres inédites.

Le Troisième Reich, paru le 8 avril chez Christian Bourgois, est la dernière en date de ces publications posthumes, au succès prévisible tant la « bolañomania » règne désormais. Dans le magazine Guernica, son ami l’écrivain Horacio Castellanos Moya s’indigne ainsi de la manière dont des champions du marketing ont construit un « mythe Bolaño » en mettant en avant sa jeunesse rebelle et son expérience du coup d’État de Pinochet pour en faire un personnage entre Kerouac, Rimbaud et Kurt Cobain. « Certes, Roberto Bolaño fut tout au long de sa vie un non-conformiste, rappelle son ami, mais ni un révolutionnaire, ni un écrivain maudit. »

Voici donc que l’on exhume un manuscrit inédit, écrit en 1989. Le Troisième Reich nous plonge dans l’univers exotique et inquiétant des jeux de stratégie militaire. Udo Berger, un jeune homme de 25 ans originaire de Stuttgart, s’apprête à passer quelques jours de vacances sur la Costa Brava en compagnie de sa fiancée Ingeborg. Grand amateur de jeux de guerre, il se consacre en particulier à l’un d’entre eux, intitulé « Le troisième Reich », et participe à des tournois internationaux. Tout à son obsession, Udo s’enferme pour mettre au point, sur une vaste carte d’Europe, la stratégie qui lui permettra de triompher de son grand rival américain Rex Douglas.

Par l’entremise d’un autre jeune couple rencontré un soir, Udo et Ingeborg font la connaissance de personnages aux pseudonymes allégoriques (le Loup, l’Agneau et le Brûlé) qui font basculer le récit dans un registre plus trouble. Comme l’explique Matias Néspolo dans le quotidien El Mundo, « l’atmosphère commence alors à se raréfier, tandis qu’Udo met au point une stratégie militaire révolutionnaire qui doit garantir le triomphe ultime de l’Allemagne, sous les yeux de Frau Else, la belle et mystérieuse hôtelière qui l’avait troublé pendant son adolescence ». Il semble aussi que « quelque chose d’obscur et d’inexplicable » se produise dans le jeu, qui influence les événements du monde réel…

Roberto Bolaño était lui-même un praticien chevronné des jeux de stratégie, et se passionnait pour l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Le Troisième Reich, développement littéraire de ces deux obsessions, apporte un nouvel éclairage sur la fascination du romancier chilien pour le fonctionnement psychique de l’extrême droite.

=> Découvrir gratuitement l’article de l’encyclopédie Universalis sur Roberto Bolaño

=> Découvrir gratuitement l’article de l’encyclopédie Universalis sur le roman 2666

LE LIVRE
LE LIVRE

Le Troisième Reich de Le Bolaño nouveau, Christian Bourgois

SUR LE MÊME THÈME

En librairie La texture des jours
En librairie Ville tortueuse contre cité radieuse
En librairie Antigone à l’ère du terrorisme

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.