Bestsellers

Voyage au bout de la Nuit de cristal

Ulrich Alexander Bosch­witz aurait pu devenir l’un des grands noms de la littérature allemande du XXe siècle. Mais, le 29 octobre 1942, le navire sur lequel il avait embarqué fit naufrage au nord-ouest des Açores, touché par une torpille. Il y eut une poignée de survivants ; il n’en fit pas partie. Que faisait cet…

Écrit par la rédaction de Books le 22 juin 2018

Frontière piégée

L’une des actions les plus insidieuses ­jamais perpétrées par la police communiste », juge la télévision tchèque. « Une opération illégale », rappelle Literární Noviny. Le quotidien Dnes évoque, lui, le « piège le plus raffiné imaginé par la Sécurité d’État tchécoslovaque » (StB). Raffiné ? Plutôt « diabolique », de l’avis de l’historien Igor Lukeš. Ces qualificatifs ont fusé dans la…

Écrit par la rédaction de Books le 22 juin 2018

Les meilleures ventes en Italie – Bonne nuit les petites !

Certains best-sellers révè­lent les ambiguïtés de la société italienne. Exemple ? En tête des ventes, le deuxième tome d’Histoires du soir pour filles rebelles, de Fran­cesca Cavallo et Elena Favilli, offre une galerie de portraits de grandes figures féminines. On y trouve, entre autres, la chanteuse Beyoncé, la romancière J. K. Rowling, l’actrice Sophia Loren,…

Écrit par Ariel Dumont le 22 juin 2018

La banlieue huppée brûle aussi

Succès de librairie depuis sa sortie en septembre dernier, le deuxième ­roman de l’Américaine Celeste Ng aborde les questions qui fâchent avec une élégance ­quasi « victorienne », apprécie The New York Times. À l’instar de son premier livre, Tout ce qu’on ne s’est jamais dit (Sonatine, 2016), La Saison des feux traite « de race, de classe…

Écrit par la rédaction de Books le 22 juin 2018

Kundera, l’éternelle polémique

Les Tchèques l’auront atten­du plus de quarante ans. Le Livre du rire et de l’oubli était le dernier roman de Milan Kundera écrit en tchèque non encore publié dans son pays d’origine. Rédigé au moment de son exil en France, en 1975, il était paru directement traduit en français chez Gallimard en 1979. Publiée au…

Écrit par la rédaction de Books le 5 avril 2018

Le destin tragique des Arié de Sofia

Il est minuit ce 16 avril 1943. Dans la prison centrale de Sofia, deux condamnés à mort, Raphaël Arié et son oncle Léon, mettent leurs derniers espoirs dans le recours en grâce qu’ils ont adressé au roi Boris III. Mais, jusqu’au petit matin, le « Palais » reste muet ; ils seront exécutés par pendaison.…

Écrit par la rédaction de Books le 5 avril 2018

Après Merkel

Dans le dernier roman de Juli Zeh, Angela Merkel essuie une larme. Elle vient d’annoncer son retrait après des élections perdues contre un mouvement populiste. « Leere Herzen peut se lire comme une réponse à Soumission, de Michel Houellebecq, note Jacqueline Thör dans Die Zeit. À cette différence près que, dans la version de Zeh,…

Écrit par la rédaction de Books le 5 avril 2018

Le premier fait d’armes du FBI

Aux États-Unis, les relations avec les Amérindiens ont été historiquement marquées par la violence : nul n’ignore à présent les exactions perpétrées par le général Custer, ni le massacre d’environ 300 Sioux désarmés – femmes et enfants compris – à Wounded Knee en 1890. En revanche, même les Américains cultivés n’avaient guère entendu parler du…

Écrit par la rédaction de Books le 5 avril 2018

Mon neveu éthiopien

Quand arrive un jeune homme à « la peau de la couleur des vieilles portes en bois » qui ­affirme lui être apparenté, la vie de la professeure ­Ilaria Pro­feti bascule. La voilà amenée à explo­rer le passé fami­lial – et national. Connue en France pour son roman Eva dort (Gallimard, 2012, best-seller au-delà des…

Écrit par la rédaction de Books le 5 avril 2018

Les meilleures ventes au Royaume-Uni – Envie de prendre le large

Les livres les plus vendus outre-Manche témoi­gnent d’une certaine confusion. Comment expliquer autrement le succès de « Douze règles de vie : un antidote au chaos », de Jordan Peterson ? Ce professeur de psychologie canadien y explique que la quête du bonheur absolu est vaine et que l’important est le sens que l’on donne…

Écrit par Sonia Delesalle-Stolper le 5 avril 2018