Littérature

Une Jane Austen dans le Japon médiéval

Chef-d’œuvre japonais du XIe siècle considéré par beaucoup comme le premier roman de l’histoire, Le Dit du Genji traite avant tout de l’art de la ­séduction. Non qu’on y trouve des scènes de sexe : dans la prose de ­Murasaki Shikibu, les choses sont rarement explicites – elles sont suggérées, par allusions souvent ­nébuleuses. Ce qui compte…

Écrit par Ian Buruma le 27 avril 2017

Fallait-il publier le premier roman d’Harper Lee ?

Non, c’est une trahison (par Roberto Casati, Il Sole 24 Ore)   Je m’apprête à tenter un exercice un peu particulier : je voudrais vous inviter à ne pas lire un livre que je n’ai pas lu non plus. Il ne s’agit donc pas à proprement parler d’une recension – ce serait le comble, même…

Écrit par Roberto Casati le 24 mars 2016

Les Mystères de Paris, le plus grand best-seller français

Le 19 juin 1842, les abonnés au placide Journal des débats ­découvrent la première livraison du feuilleton Les Mystères de Paris, d’Eugène Sue, en « rez-de-chaussée » (le bas de la page) de la une du quotidien. L’histoire se déploiera au fil des mois en 150 épisodes palpitants, pour ne se clore que le 15 octobre 1843. Il s’agira…

Écrit par Peter Brooks le 26 février 2016

La traduction de L’Infinie Comédie comme si vous y étiez

WINTER B.S. 1960 – TUCSON AZ Jim not that way Jim. That’s no way to treat a garage door, bending stiffly down at the waist and yanking at the handle so the door jerks up and out jerky and hard and you crack your shins and my ruins knees, son. Let’s see you bend at…

Écrit par la rédaction de Books le 18 septembre 2015

L’empereur éclairé des éditeurs

Lorsque Johann Friedrich Cotta fut surnommé le « Napoléon des libraires », au début du XIXe siècle, il était encore possible de croire que l’empereur des Français menait l’Europe vers un ordre nouveau de paix et de droit. Nous devons la comparaison à l’historien Friedrich Buchholz, une star de l’intelligentsia de l’époque aujourd’hui presque oubliée.…

Écrit par Gustav Seibt le 23 janvier 2015

De la littérature russe comme science politique

Il y a une vingtaine d’années de cela, quinze nouveaux pays émergeaient de l’épave naufragée de l’Union soviétique, éclats hétéroclites du monolithe brisé. Un seul roman national engendrait quinze histoires. Et, depuis, la plupart des spécialistes de la région peinent à suivre : comment raconter ces multiples sagas ? Avec le recul, il est clair…

Écrit par Thomas de Waal le 21 novembre 2014

« Le livre le plus cher à mon cœur »

En 1930, quelques mois à peine après avoir reçu le Nobel de littérature, Thomas Mann publiait dans la revue Die Neue Rundschau un court texte autobiographique. Le prix, comme mentionné sur le diplôme qu’on lui avait remis au cours de la cérémonie, lui avait été décerné pour son premier roman Les Buddenbrook, qui lui avait…

Écrit par Javier Gomá Lanzón le 22 mai 2014

La littérature coréenne s’exporte aussi

L’étranger de passage dans cette mégalopole mondialisée qu’est Séoul s’y sentira à bien des égards en terrain connu. Par exemple, dans une librairie de grande chaîne. Ces lieux à l’éclairage agressif, où l’on vend autant d’accessoires de smartphones que de livres et où la clientèle a des petites habitudes roublardes, lui rappelleront sans doute quelque…

Écrit par Craig Fehrman le 27 février 2014

Les contes cruels des frères Grimm

J’aimerais vous raconter une histoire : il était une fois une femme qui désirait, plus que tout au monde, avoir un enfant. Un jour d’hiver, elle se coupa le doigt en épluchant une pomme sous le genévrier de son jardin, et un peu de sang s’égoutta sur la neige. Neuf mois plus tard, elle donnait…

Écrit par Laura Miller le 28 novembre 2013

Borges, la biographie impossible

Les biographies littéraires sont victimes d’un funeste paradoxe. Les lecteurs susceptibles d’être intéressés par la vie d’un écrivain – surtout quand elle est aussi longue et exhaustive que le « Borges » d’Edwin Williamson – sont, pour la plupart, des admirateurs de l’œuvre. Ils sont donc généralement tout prêts à idéaliser cet auteur et se…

Écrit par David Foster Wallace le 30 mai 2013